Chronique d’une journée en Cyberistan

Ce récit se passe dans un temps assez proche, toute situation similaire ou proche risque d’être réelle très bientôt. Ces faits se passent et se déroulent en Cyberistan, là où les applications mobiles, les interfaces numériques et autres dispositifs de pointe guident et contrôlent le quotidien des cybtoyens.

Il est 6h00 du matin, le réveil est annoncé avec une application mobile diffusant via des capteurs auditifs à chaque membre de la famille, le son le plus adapté pour un réveil en douceur, et en même temps synchronise une projection sur mesure d’une plage, d’une montagne ou du ciel sur les vitres de chaque chambre.

L’agenda et mes rendez-vous du jour sont projetés sur la glace de la salle de bain pendant que je me douche. La brosse à dent me renvoie à travers un capteur sur mon téléphone une demande de prise de rdv avec mon dentiste, pour une séance de suivi.

Google Future  me signale qu’il y a des travaux d’aménagement ce matin sur la route X et que ça va prolonger mon trajet de 15mn pour un détour supplémentaire, donc faut que j’accélère un peu, et il transmet en même temps le nouveau trajet au tableau de bord de la voiture.

Le frigo me notifie qu’il faut faire des courses bientôt et me dresse la liste : yaourts, oeufs, lait, avec de nouveaux légumes, car selon lui nous avons trop consommé de carottes, épinards et pommes de terre pendant le mois précédent et qu’il faut varier le régime alimentaire.

Mon fils jette la peau de banane en mode lancer de basket mais rate la poubelle. Elle envoie un statut Facebook avec la photo pour me signaler l’infraction.

Pendant que je consulte mes mails sur le tableau de bord de la voiture, en mode autopilote, le système de conduite détecte un chat quelques mètres plus loin et me signifie que s’il freine et s’arrête à cette vitesse pour éviter de l’écraser, le bébé au siège arrière risque de subir un choc, heureusement que j’ai pu reprendre rapidement la main et contourner le chat.

Sur le chemin du lycée, les lunettes intelligentes de mon fils lui notifient que le copain de son ex est au coin de la rue et qu’il vaut mieux qu’il change d’itinéraire pour éviter de le rencontrer.

En journée, je reçois un texto de l’appli médicale de mon fils qui m’informe qu’il n’a pas pris son médicament aux horaires indiqués. Je consulte alors le tableau de bord de suivi et je vois que c’est la cinquième fois en un mois. Un message a été aussi envoyé à son médecin traitant et a déclenché une prise de rdv avancée.

Ma fille, en rentrant de son cours de danse, passe jouer avec ses copines au jardin du quartier, quand ses lunettes intelligentes identifient grâce à la reconnaissance faciale, le visage d’un ancien condamné pour attouchements sur mineurs. Sa mère et moi reçevons dans la foulée une notification avec la localisation de notre fille et des recommandations pour appeler la police et suivre le chemin le plus court pour la maison ou celle du voisin.

En rentrant de son jogging, mon fils souhaite boire de l’eau fraiche au frigo, qui refuse de s’ouvrir car il a détecté avec ses capteurs thermiques et sa reconnaissance faciale que l’eau fraiche n’est pas recommandée en son état, et il faut qu’il se repose un peu.

Le même frigo  m’envoie un texto car ma fille vient de prendre une glace, la deuxième de la journée, m’alertant d’un dépassement de quota de glucides.

Ma femme dispose d’une application qui lui permet d’avoir un flux vidéo en temps réel du bébé et de sa nourrice. Cette application permet de contrôler avec ses capteurs le niveau et rythme de respiration du bébé, sa température, et son pouls, et peut déterminer rapidement s’il subit une crise.

Pendant ma séance de piscine, avec mon bracelet de tracking couplé à ma combinaison de natation intelligente, je reçois des stimulis spécifiques qui me permettent d’aligner mes mouvements sur les recommandations de l’application et de mon coach. Après un certain moment, la combinaison intelligente détecte que j’ai un besoin de compléments alimentaires pour compenser l’énergie dépensée, et injecte des nanodoses pour subvenir à ce besoin. Je consulte après ma session de piscine mon tableau de bord d’activité et je reçois immédiatement le plan d’action de la prochaine séance.

future-technology

Cette journée, même si elle relève pour l’instant de la fiction, soulève plusieurs questions, dont les réponses ne sont pas si évidentes :

  • Qu’en est-il du libre arbitre quand nous déléguons certains décisions à des applications mobiles et autres dispositifs numériques ?
  • Qu’en est-il du sens moral et de la morale plus globalement quand ce sont des applications mobiles et des interfaces intelligentes qui nous interdisent ou obligent à réaliser telle ou telle action ?
  • Qu’en est-il de la responsabilité des ingénieurs et développeurs des applications lors de la conception de ces applications ?
  • Jusqu’où la facilité et le désengagement générés par l’inertie implicite dans ces dispositifs, vont-ils nous mener dans nos rapports sociaux ?
  • Que serait la notion de la surveillance si elle intègre une composante supplémentaire de délation publique automatisée (cf le cas de la poubelle) ?
  • A quel moment faut-il se poser les questions d’ordre éthique à propos de ces technologies nouvelles : à la conception, à la réalisation et production, aux usages ou à leurs détournements ?
  • Quelles responsabilités individuelle et collective dans le développement de ces dispositifs dans notre futur quotidien ?

http://www.demainlaveille.fr/2013/08/27/chronique-dune-journee-en-cyberistan/

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s