En Asie, des enseignes traquent leur client VIP avec un système de reconnaissance faciale

C’est une innovation qui fait parler d’elle. Une société japonaise a développé un programme de reconnaissance faciale qui permet aux commerçants d’accumuler des données sur leurs clients. Identité, âge et fréquence de leurs visites sont identifiés afin de dresser une analyse de leur pouvoir d’achat.

Reconnaître automatiquement vos clients VIP dès leur entrée dans votre boutique, c’est la promesse de la société japonaise NEC. Cette entreprise a développé un logiciel, appelé « NeoFace » qui permet de scanner et d‘identifier le visage des visiteurs via le système de télésurveillance de la boutique. Ce scan permet d’afficher de nombreuses informations concernant le client. Outre son nom et son âge approximatif, le commerçant a la possibilité de retracer le parcours de son client, sa dernière visite et ses derniers achats… Une véritable opportunité pour identifier le pouvoir d’achat des consommateurs, améliorer l’accueil, l’expérience d’achat des clients et leur proposer des produits en phase avec leurs attentes.

Actuellement en phase de test dans des hôtels et des boutiques en Asie, et depuis peu aux États-Unis et en Angleterre, cette technologie pourrait se répandre. Reste à savoir si les clients français vont accueillir avec enthousiasme ce système de surveillance. La collecte d’informations personnelles et les droits à l’image pourraient soulever de nombreuses craintes.

Découvrez le concept du logiciel (en anglais)

 

http://www.e-marketing.fr/Breves/Idee-d-ailleurs-en-Asie-des-enseignes-traquent-leur-client-VIP-avec-un-systeme-de-reconnaissance-faciale-53892.htm

 

Nos visages comme moyen de paiement ?

Nos visages comme moyen de paiement ?

 

La reconnaissance faciale continue de fourbir ses armes. En Finlande, elle permet désormais de payer sans sortir son portefeuille et offre une nouvelle utilité aux marques et aux consommateurs. INfluencia fait le tour des dernières initiatives.

 

 

Alors que les marques ont vite appris à utiliser les atouts de la reconnaissance faciale, une startup finlandaise apporte à la technologie depuis quelques semaines, une nouvelle fonctionnalité révolutionnaire. Celle de pouvoir payer en scannant son visage. Actuellement testé par Uniqul dans quelques supermarchés de Finlande, l’innovation modifie le processus de paiement : en cinq secondes seulement, la tablette équipée de détecteurs biométriques synchronise le visage du client avec ses données. Une fois l’identité de l’acheteur détectée, il lui suffit de mettre son doigt sur le bouton OK pour valider le paiement.

Cette technologie peut aussi être utilisée pour du marketing émotionnel, comme l’expliquait INfluencia en juillet dernier en évoquant le détecteur d’émotions de la startup russe Synqera.

La reconnaissance faciale peut aussi revêtir des apparats préventifs, comme en Thaïlande avec l’initiative de Café Amazon. Pour prémunir les trop nombreux accidents de la route provoqués par la fatigue, la chaîne a conçu avec BBDO Proximity une application mobile innovante, qui mériterait d’être imitée en France. En détectant la fatigue dans les yeux du conducteur, Drive Awake lui évite de s’assoupir en lui balançant un hurlement de perroquet au moindre piquage de nez. L’application ne se contente pas de sauver des vies, elle indique à l’usager où se trouve le Café Amazon le plus proche. En sachant que la majorité des 650 points de vente de la marque se situent sur des airs d’autoroute et des stations essences, l’opération est ultra pertinente.

Le détecteur de fatigue qui décide pour le consommateur

Le désir est volage, c’est bien connu. La nécessité, elle, prête moins au pinaillage et certaines marques l’ont bien compris. En Afrique du Sud, le fabricant Douwe Egberts a carrément pris le pari marketing de décider lui-même qui servir, comment et pourquoi. Installée à l’aéroport de Johannesburg dans un lieu où pullulent les voyageurs éreintés, sa machine à café ne se met à l’œuvre que si elle détecte un bâillement chez le consommateur. Equipée d’un système de reconnaissance faciale, l’innovation peut détecter l’état de fatigue de ses utilisateurs et réserver sa sacro-sainte caféine à ceux qui en ont le plus besoin…

Baptisée « Bye Bye Red Eye », cette opération marketing insolite permet au chaland de consommer sans sortir le moindre argent de sa poche. Bien sûr, cette première mondiale du torréfacteur néerlandais est ponctuelle. Elle n’est pas vouée à terme à régaler gratuitement tous les passagers épuisés. Mais en épargnant le rituel du processus habituel de paiement, elle a le mérite d’introduire une technologie vouée peut-être à devenir reine dans les supermarchés et les aéroports.

Deuxième boisson la plus consommée au monde derrière l’eau, le café emploie 25 millions de personnes dans le monde et génère chez les pays producteurs un chiffre d’affaires de 15 milliards d’euros par an. Enjeu économique majeur sur le globe, l’or vert est la deuxième matière première commercialisée, après le pétrole. Avec ses 2,5 milliards de tasses bues au quotidien, il peut donc a priori s’épargner de devoir convaincre ses accrocs de succomber tous les jours à l’appel de la caféine. En revanche, les nouvelles technologies comme la reconnaissance faciale permettent aujourd’hui aux fabricants et distributeurs de persuader les consommateurs qu’ils en ont autant besoin qu’envie.

Benjamin Adler / @BenjaminAdlerLA

Rubrique réalisée en partenariat avec HighCo

 

 

http://www.influencia.net/fr/actualites1/innovations,nos-visages-comme-moyen-paiement,41,3691.html

Comparatif des Concours Facebook sur le Journal et via les applications

Grand changement en cette rentrée avec la mise à jour des règles pour les concours Facebook. En effet, auparavant il était proscrit par les conditions de faire un concours directement sur sa page en incitant les fans à aimer ou commenter une publication. Dorénavant, les marques peuvent mettre en place ce type de concours et n’ont donc plus forcément besoin d’utiliser des applications tierces pour la gestion de leurs concours. Cependant, il est important de bien faire la distinction entre concours sur le journal de sa page et concours via une application.

Les différences entre les concours Facebook sur le Journal et via les applications

La principale distinction réside dans l’objectif du concours. En lançant un concours directement sur son mur, on vise principalement à interagir avec sa base de fans existante alors qu’en utilisant une application tierce, on cherche à accroître sa base existante en allant chercher de nouveaux fans ainsi qu’à enrichir les données de sa base existante (ex : récupération d’adresse emails, données démographiques, etc.).

Les coûts de lancement diffèrent entre le concours sur le mur vs. le concours via une application tierce. Le premier peut être lancé sans débloquer de budget de création, de développement ni d’achat média (Facebook Ads) alors que le deuxième nécessite un minimum de budget même s’il utilise des mécaniques préétablies (concours photo, quizz, etc.).

Pour mesurer le succès du concours, les métriques ne seront pas les mêmes s’il s’agit du concours Timeline vs. application tierce. Pour le premier, on va se concentrer sur le nombre d’interactions sur la page (likes et commentaires) alors que pour le deuxième on regardera les données plus larges (nombre d’adresses email obtenues, critères de segmentation, retombées médias, ventes, etc.).

Au niveau des différences, on peut donc noter que le concours sur le mur est plus adapté aux TPE-PME qui souhaitent faire parler d’elles sur Facebook et augmenter les interactions avec leurs fanstandis que les concours avec applications tierces sont plus indiqués pour les entreprises ayant déjà une réelle stratégie digitale avec un marketing relationnel plus approfondi et une stratégie de segmentation.

>> Envie de savoir comment créer et gérer une page Facebook ? Rejoignez ma prochaine session de formation à Paris le 1er octobre <<

concours-promotions-pages-facebook

Comment choisir entre les concours Facebook sur le Journal et via les applications ?

Il est important de bien penser aux objectifs de votre concours. Est-ce que vous voulez maximiser les interactions avec vos fans, augmenter votre base de fans ou encore enrichir votre base de données avec plus de critères et plus de profils? Voilà autant de questions auxquelles vous devrez répondre avant de choisir le format de votre concours.

http://www.emarketinglicious.fr/social-media/differences-avantages-concours-facebook-journal-applications

55 % des Français refusent que les marques accèdent à leur historique d’achats

Les Français attendent des avantages en contrepartie de leur fidélité. En revanche, selon une étude réalisée par Ifop pour Generix Group, ils sont majoritairement contre la communication de leurs données de navigation, de leur historique d’achats et de leur panier abandonné.

Trusted Shops propose un système d’avis clients

Alors que l’Afnor a récemment sorti une norme pour encadrer la gestion des avis en ligne, Trusted Shops commercialise un système d’avis clients à intégrer directement sur les sites e-commerce.

Le label de qualité Trusted Shops propose aux e-commerçants un système d’avis clients à installer directement sur leurs sites internet. Le système d’avis clients de Trusted Shopspermet aux e-marchands de récolter de façon illimitée des avis clients. Les internautes évaluent la marchandise, le service client et la livraison. La fiabilité des avis clients postés sur le système Trusted Shops est garantie par leur traçabilité. Le numéro de commande et l’adresse mail des clients sont systématiquement recueillis pour permettre une authentification des avis.

Par l’intermédiaire d’un widget sur leur site, les e-marchands peuvent afficher leur note résultant des avis clients. Un affichage plus détaillé des avis est quant à lui, disponible sur une page dédiée Trusted Shops.

Pour une visibilité idéale, le système d’avis clients possède une intégration Google. Les avis clients bénéficient d’une remontée Google et d’une optimisation des campagnes AdWords le cas échéant. Enfin, les e-marchands peuventanalyser ces avis et en assurer la gestion via un accès personnalisé à la plateforme Trusted Shops. Les avis clients postés sont également repris dans Google Shopping et AdWords, et peuvent être partagés sur les réseaux sociaux (Facebook et Twitter).

Parmi ses différents clients, Trusted Shops travaille notamment avec Showroomprivé.com.

http://www.relationclientmag.fr/Breves/Trusted-Shops-propose-un-systeme-d-avis-clients-53874.htm

les internautes préfèrent trouver par eux-mêmes les réponses à leurs questions

Les clients sont demandeurs de libre-service, nous assure Zendesk dans une infographie – en français, qui estime que les appels aux services clients pourraient être considérablement réduits si les marques offraient un contenu spécialisé en libre-service et adapté à leurs clients.