Bondsy, le troc digital qui veut redéfinir l’e-commerce

Bondsy, le troc digital qui veut redéfinir l’e-commerce

Avec la multiplication des plateformes d’achats en ligne, le e-commerce évolue et là aussi les marques y sont en quête d’expériences pour le consommateur. Le troc digital en fait partie, c’est ce que propose la nouvelle application« Bondsy ».

« C’est bien au-delà de la vente. Il s’agit ici de connexions et de comment nous interagissons entre nous ». En quelques mots, l’explication didactique de Diego Zambrano synthétise la valeur ajoutée de sa plate-forme Bondsy, nouveau venu dans la sphère du e-commerce et de l’économie de partage. Pour nos confrères de Co.Design, l’application iPhone peut carrément devenir « le nouveau e-bay de l’ère Instagram ». Autant dire que notre curiosité est aiguisée et que nous avons voulu en savoir plus sur le bébé de Zambrano, ex-directeur créatif chez Ogilvy et R/GA.

Contrairement aux mastodontes du e-commerce comme eBay et Amazon, Bondsy ne joue pas dans la cour de la consommation de masse, mais de nasse. L’application entend repenser l’achat et la vente online en la réservant uniquement au réseau d’amis de ses utilisateurs. Comme n’importe quel réseau social, il y est possible de partager ses contenus avec ses amis et les amis de ses amis, notamment via des photos Instagram. Vous pouvez ajouter ou enlever n’importe qui comme sur Facebook, l’ambition étant d’utiliser les atouts classiques des plateformes sociales pour offrir une vitrine à tous les produits que vous voulez échanger.

Car oui, et c’est bien là la principale attraction de Bondsy : l’appli est avant tout un outil de troc. C’est bien connu, entre amis, l’argent peut parfois inhiber donc autant se contenter d’échanger en se débarrassant des carcans de la tarification. « Quand vous n’êtes pas contraints de payer des choses, l’interaction personnelle change et devient soudain beaucoup plus intéressante », justifie Zambrano. Il le clame sans ambigüité : il veut que les gens se parlent comme des êtres humains et non pas comme des clients.

Pour s’assurer que l’argent ne parasite pas sa louable philosophie, Bondsy n’affiche jamais le moindre prix et les détails tarifaires ne sont indiqués que par email, une fois l’objet de son choix « attrapé », pour reprendre la sémantique de l’application.

« Il s’agit d’échanger des choses pour lesquelles il est parfois difficile de définir un prix. Et puis cela permet d’égayer des conversations amusantes, qui ne seraient pas du tout possible entre deux inconnus », développe Zambrano. Si vous voulez troquer des vêtements contre des services de plomberie, votre Playstation contre une machine à glace, des CD contre des donations à l’Armée du Salut, vous savez ce qu’il vous reste à faire !

Benjamin Adler @BenjaminAdlerLA

http://www.influencia.net/fr/rubrique/archives/like,bondsy-troc-digital-qui-veut-redefinir-e-commerce,33,3537.html

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s